L’hyperactivité

Qu’est-ce qu’un enfant hyperactif avec trouble de l’attention?

C’est un enfant qui bouge beaucoup qui ne peut pas rester sur une activité longtemps ou s’il reste il bouge, il fait ce qui n’est pas permis. Il papillonne. Il a tendance à oublier ses affaire, il n’arrive pas à se concentrer sur le lien avec les autres et du coup n’arrive pas à les écouter. Il peut aussi arriver qu’on dise d’eux qu’ils sont impulsifs parce qu’ils réagissent fortement à ce qui les entourent. C’est encore plus difficile pour ces enfants de réfléchir, ils ont plutôt tendance à agir. Attention les enfants bougent plus que nous et c’est tout à fait normal. C’est également normal qu’un enfant arrive à se concentrer moins longtemps sur une activité qu’un adulte. Attention donc à ne pas confondre et enfermer l’enfant dans une bulle.

Il existe des enfants qui présente une hyperactivité sans trouble de l’attention, dans ce cas, l’hyperactivité est un symptôme qui cache autre chose, comme de la maltraitance, de L’anxiété ou une dépression.

On peut déjà observer l’hyperactivité chez les enfants de 3-4 ans qui bougent beaucoup saute sans arrêt, cours et grimpe partout. Ce n’est que vers 5-6 ans qu’on l’a diagnostique vraiment, avec l’entrée à l’école.

L’hyperactivité en soi, évolue en grandissant et les symptômes diminuent. À l’âge adulte il arrive tout de même souvent qu’il reste le trouble de l’attention.

D’où peut venir l’hyperactivité?

On a incriminé énormément de chose. Le sucre serait une des causes, pour moi c’est plutôt un élément qui agrave le symptôme, tout comme les boissons et aliments caféinés. On ne connaît en réalité pas vraiment les causes mais il pourrait y avoir un facteur héréditaire. On a pu observer que c’est enfait des connections entre les neurones qui ne fonctionne pas bien. Ces neurotransmetteurs, pourrait s’être abîmés suite à une secousse (bébé ou enfant secoué), mais il y a plein d’autres hypothèses, je ne les citerai pas toutes ici.

Que faire pour aider l’enfant?

Il y a différents traitements médicamenteux proposé par le corps médical, suivant le degré. J’ai eu l’occasion d’observer des enfants passer de l’hyperactivité à la léthargie suite à la prise de ritaline à trop forte dose. Je regarde les choses différemment et à nouveau, j’essaie de trouver l’origine du problème avant de choisir une option. Les options sont, la méthode Tipi, les huiles essentielles, les fleurs de Bach, que je peux pratiquer moi-même suite à un entretien avec vous et votre enfant. Je peux également vous aider à accompagner votre enfant en vous guidant à l’aide de la discipline positive (ferme et bienveillante). Je sais aussi que la méthode Tomatis fonctionne en général très bien et je la recommande volontiers.

En tout les cas, il faut reconnaître que ça n’est ni facile pour le parent ni pour l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *