Les repas

Les repas dans notre culture, sont un moment de rassemblement, de convivialité. Qu’est-ce qui ferait que ça ne le serait pas en famille?

C’est un moment où l’on se nourrit pour nos besoins vitaux, donc si on pense à cela on pense à la pyramide alimentaire. Je ne suis pas du tout contre cela, je pense que si on arrive un maximum à suivre cette pyramide c’est bien, mais moi je prend les choses différemment. Le plus important pour moi c’est de nourrir l’âme, le cœur, remplir notre réservoir et surtout celui des enfants de lien et d’amour.

Pour ce faire, les repas pour moi sont un moment où l’on peut partager, échanger sur différents sujets. On peut parler de notre journée, poser des questions précises aux enfants sur leur journée. Ce que j’aime bien faire et que je recommande c’est que chacun s’exprime sur le moment qu’il a préféré de sa journée. Ça fait ressortir le positif et ça permet d’apprendre à ressortir le positif de chaque chose que l’on peut vivre. 

Nous avons également un jeu qui se joue en mangeant, « à table! ».  Nous n’y jouons pas à chaque fois sinon ce serait barbant, mais quand on en a envie. Je vous conseil ce jeu. Pour les plus petit il n’est pas si simple, il ne faut pas être rigide sur les questions mais tout le monde rigole beaucoup. Vous trouverez la photo de ce jeu en commentaire. 

Que ça soit lors du repas ou à un autre moment, il est important de trouver un moment et un lieu pour ces regroupements. 

Le repas est aussi l’occasion de donner des responsabilités à chacun. Chacun pourra ainsi se sentir valorisé et important. Que ce soit amener quelque chose sur la table, aider le ou les plus petits à manger ou boire au verre, débarrasser, nettoyer…

Je voulais finir par vous parler des rapports de force lors des repas. Oui, vous avez raison c’est important de manger des fruits et des légumes. Oui, il faut goûter plusieurs fois un aliment pour l’aimer. Oui, si on ne goûte pas on ne peut pas savoir si on aime un aliment ou non. Le meilleur moyen pour dégoûter un être humain de quelque chose c’est de le forcer. Si on veut qu’un enfant n’apprécie pas les légumes plus tard, laissons le une heure à table jusqu’à ce qu’il les mange! Et c’est pareil pour tout. Trouvez des trucs pour qu’il goûte oui, toujours proposer l’aliment qu’il n’aime pas, oui. En passant, je voulais rappeler que l’on goûte en premier par les yeux. Donc si l’enfant goûte déjà en voyant l’aliment c’est super, petit à petit, si on ne force pas, il aura envie de le goûter de lui même, j’en ai fait l’expérience personnellement avec mes enfants.

Sur ce, je vous souhaite un bon appétit. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *